BIO

English

Croyant que les paroles de chansons sont tout aussi importantes que la musique, l’auteur-compositeur montréalais Paul Cargnello est ce genre d’artiste qui pique la curiosité. Fusionnant l’activisme à l’émotion brute, il est devenu au fil de ses 12 ans de carrière l’un des troubadours les plus prolifiques du Québec. À chaque album, Paul trouve une façon de surprendre les critiques et repousse sans cesse ses propres limites, au grand plaisir des fans.

Avec coeur et esprit, Paul traite de thèmes personnels et politiques en exposant la quête infinie d’amour et les luttes sociales qui nous interpellent tous. Propulsé par des critiques fort élogieuses à son endroit, Paul cumule les honneurs et nominations depuis ses débuts en 2002. Son mélange unique de rock, blues, reggae et musique du monde a au fil du temps fait sa niche dans le paysage musical québécois et les fans ont appris à connaître son honneteté inébranlable…et à l’apprécier.

En 2005, Paul est décoré d’un prix MIMI (Montreal Independant Music Initiative) pour meilleur auteur compositeur. L’album Brûler le Jour paru en 2007 voit l’extrait Une Rose Noire atteindre le top-10 radio et son vidéo présenté au Musée d’Art Contemporain de Montréal. Cette meme année, Paul est en nomination pour le prestigieux prix Félix Leclerc et gagne le prix Sacré Talent de Radio-Canada. En 2009, l’album Bras Coupé fût nominé au Canadian Folk Music Awards dans la catégorie Meilleur Auteur-Compositeur Francophoneet fit beaucoup jaser à travers le pays et la francophonie. Ce même album fût aussi sélectionné pour le prix Echo de la SOCAN. Après plusieurs tournées à travers le Canada et l’Europe, Paul se tourne vers Montréal, la ville qui l’a vu grandir, pour y organiser La Semaine des Arts NDG en plus de donner de son temps en tant que porte-parole officiel de Sac A Dos, organisation qui lutte contre la pauvreté. Toutes ces actions citoyennes se voient recompensées en 2013 par le prix Oustanding Citizen Award, plus haute distinction remise par la ville de Montréal. En 2012, étant le seul artiste rock sur un label hip hop, Paul fait son chemin et voit sa chanson L’Effet que Tu Me Fais atteindre le top 10 radio.

S’alliant maintenant avec l’étiquette indépendante Stomp Records, Paul lance son 10e album solo, The Hardest Part Is You May Never Know. Sur cette nouvelle offrande, il rallie ses multiples influences musicales et propose un formidable mélange de punk, rock et blues. C’est du Paul Cargnello à son meilleur dans sa forme la plus pure.

___

Presse

 

« …...il n’en existe nul autre comme lui.... »

–Alice Côté Dupuis (Bible urbaine)

« …[Paul Cargnello] perpétue son amour pour reggae, le soul et le folk-rock. »

– Antoine Léveillée (Voir Québec)

« C'est du blues. Paul Cargnello nous sert des riffs de guitare aux allures de vieux planchers de bois et des mélodies à l'harmonica répétées en boucle. »

– Alexandre Courteau (Radio-Canada)

« Paul Cargnello est arrivé à faire ce sur quoi bon nombre d'artistes se sont cassé les dents : du bon rhythm and blues en français. »

– Valentin Gerdil (Métro Montréal)

« On entend que le groupe maitrise les influences qui transpirent de cet album et est capable de jouer avec ses composantes sans les dénaturer ou les copier. »

– Patrice Caron (Bangbang, Montréal)

« Ce nouveau disque possède une énergie musicale incroyable. »

– Philippe Papineau (Le Devoir)

« En combat perpétuel, le barde rebelle et punk (dans l'âme) livre, avec Bras coupé, un autre effort pertinent et intelligent… »

– Patrick Baillargeon (Voir Montréal)

« …Cargnello prend un malin plaisir à interpréter chacune des pièces. La facture est familière et nous laisse entrer dans son intimité… »

– Catherine Eole Pommet (BandeApart)

« Brûler le jour est un disque brillant, autant dans son écriture que dans son exécution. »

– François Lemay (BandeApart)

« Le jeune musicien anglo-montréalais est d'avis qu'il ne suffit pas de chanter ses convictions pour être un artiste engagé, il faut que le discours se traduise en gestes concrets. »

– Valérie Lesage (Le Soleil, Québec)

« Qu'à cela ne tienne, avec ce live, Paul Cargnello and The Frontline offrent à RIF une autre première, celle du premier success »

– Phillipe Papieau (Le Devoir, Québec)

« Si une alliance entre Billy Bragg et Medeski Martin, & Woods vous semble appropriée »

– Olivier Lalonde (Ici, Montréal)

« …pour l'énergie et le message, Cargnello bat tous ses contemporains. »

– Philippe Renaud (La Presse, Québec)

« Cargnello est du genre qu'on aime demblée quand on aime l'approche directe et les ambiences vivants. »

– Silvain Cormier (Le Devoir)

« Livrées avec simplicité et sincérité, ses chansons en anglais deviennent rapidement de petites airs qu'on aime fredonner en se réveillant, pour ajouter un peu d'entrain dans nos humeur. »

– Sarah Lesveque (Longueur D'ondes, France)

« …Cargnello est du genre qu'on aime d'emblée quand on aime l'approche directe et les ambiances vivantes. »

– Sylvain Cormier (Le Devoir)

____

Paul Cargnello a partager la scene avec…

La Rue Ketanou, Zachary Richard, Les Cowboys Fringants, Karkwa, Louis Bertinac (Téléphone), Bran Van 3000.